F comme Fiche matricule

La fiche d'état des services, dite fiche matricule, est le document établi par l’Armée qui retrace la carrière d'un militaire. C'est un document précieux pour les généalogistes habitués aux registres paroissiaux, d'état civil et aux recensements. Il y trouve le détail des affectations mais aussi la mention des blessures et des décorations qui auront marqué la carrière militaire de l'individu.

Fiche matricule d’Elie Besse, né le 24 août 1886 à Saint-Capraise-de-Lalinde, classe 1906, matricule 369. Blessé le 23 juillet 1918. Tué à l’ennemi le 24 octobre 1918.

Ces fiches sont regroupées dans un registre matricule.

Celui-ci est classé par classe de recrutement (la classe correspond à l'année de naissance + 20 ans) puis par canton ou par arrondissement.  Lorsque la fiche matricule est barrée, cela signifie que le soldat est décédé avant d’aller sous les drapeaux, au combat ou plus tard.

Ce document est ouvert lors du recensement du conscrit. Il est scrupuleusement tenu à jour par l'administration au gré des événements militaires. Chaque fiche contient, outre le numéro matricule qui a été affecté à l'intéressé, son signalement, son état civil, son degré d'instruction, ses domiciles successifs, ses éventuels antécédents judiciaires, ses affectations, le résumé de ses services, le détail de ses campagnes et le cas échéant, la liste de ses blessures et citations..Seuls les hommes effectivement recrutés (déclarés aptes au service par le Conseil de révision) sont enregistrés.


La première sélection détaille l'état civil du militaire ainsi que l'identité de ses parents.

 On trouve le numéro matricule de recrutement et la classe d'appartenance.

Un encadré est réservé au signalement physique.

Le degré d'instruction est également mentionné :

Degré 0 : ne sait ni lire ni écrire ; Degré 1 : sait seulement lire ; Degré 2 : sait lire et écrire ; Degré 3 : possède une instruction primaire plus développés ; Degré 4 : a obtenu le brevet de l'enseignement primaire ; Degré 5 : bachelier, licencié, etc

Ensuite sont indiqués la décision du conseil de révision et le numéro de tirage au sort. Jusqu'en 1905, la durée du service est plus ou moins longue en fonction du numéro tiré par le conscrit.

On retrouve les unités d'affectation dans l'active, dans la réserve et la territoriale.

Figurent ensuite les états de service en trois parties distinctes : la période d'active, la période de disponibilité et la dernière partie concerne les différentes unités de rattachement.

Un espace est également prévu pour les changements de domicile.

 

Les parties santé et condamnations sont communicables mais ne peuvent pas être publiées nominativement.

Ci-dessus l’exemple d’un casier judiciaire bien rempli !

Ce document, extrêmement fiable et complet, est incontournable pour un généalogiste dont un ancêtre a servi sous les drapeaux.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Annick H. (mercredi, 07 juin 2017 17:59)

    Pourquoi trouve-t-on tant de petits bouts de papier collés sur cette fiche au lieu d'une page supplémentaire à la fiche? Par exemple la fiche de mon grand-père couvre 4 pages dans les registres en ligne car à chaque page on relève ces morceaux de papier pour scanner ce qu'il y a en dessous.